Bon de souscription d'action

Sommaire

Émis par une société seul ou attaché à un titre, un bon de souscription d'action (BSA) donne à son porteur le droit d'acheter une ou plusieurs actions à un prix déterminé jusqu'à une date d'échéance.

Ces titres sont négociables en bourse.

Le principal intérêt des BSA est de donner la possibilité d'acquérir une action avec une mise de départ modeste.

Attention : depuis 2014, les BSA ne sont plus éligibles au Plan d’Épargne en Actions (PEA).

Caractéristique des bons de souscription d'actions

Les bons de souscription sont souvent émis au cours d'une augmentation de capital.

L’entreprise qui fait appel au marché attache un bon de souscription gratuit à chaque action nouvellement émise. Il permettra d'acheter une action à une date déterminée (souvent entre 2 et 5 ans) et à un prix convenu lors de l’émission (prix d’exercice).

Le BSA peut donc être assimilé à une option d'achat sur des actions existantes ou à émettre.

Le grand avantage d’un BSA est de pouvoir jouer la hausse de ce sous-jacent avec une mise de départ réduite, le gain étant, en théorie, illimité.

Exemple : un BSA acheté 28 euros en 2016 me donne la possibilité d’acheter une action X à 210 euros dans 3 ans. Le prix actuel de cette action est de 160 euros. Je n’ai pas intérêt à exercer immédiatement mon BSA puisque cela reviendrait à payer 210 euros une action qui cote seulement 160 euros aujourd’hui. En revanche, si le cours de cette action monte à 230 euros durant les prochains mois, j’aurai intérêt à exercer le BSA puisque je pourrais revendre cette action en réalisant une plus-value de 20 euros (230 euros - 210 euros). Par contre, si, à l'échéance, le cours de l'action est inférieur à 210 euros, le bon aura une valeur nulle et j’aurai perdu ma mise initiale (28 euros).

Bon de souscription d'action et effet de levier

Les bons de souscription permettent uniquement de parier sur la hausse du sous-jacent, et non sa baisse.

L’action et le BSA sont cotés en bourse de façon distincte.

Lorsque la valeur de l’action sous-jacente au BSA monte, ce dernier suit le même chemin et fait profiter son porteur d’un effet de levier. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’investisseurs achètent des BSA dans le but de les « trader » et non de les porter jusqu’à leur terme.

Exemple : un BSA a un prix d’exercice de 100 euros. Si l’action cote 130 euros, la valeur intrinsèque du BSA est de 30 €. Si l’action augmente de 10 %, son prix est alors 143 € et la valeur intrinsèque du BSA grimpe à 43 €. Soit une hausse ((30 × 100) ÷ 43 = 69,77 %) de près de 70 % !

Bon à savoir : le BSA amplifie considérablement les mouvements du sous-jacent. On estime qu’une hausse d’une action de + ou - 10 % produit un effet de levier moyen de + ou – 33 %.

Évaluation du prix d’un bon de souscription d'action

Durant sa durée de vie, le prix du BSA dépend de l'évolution du cours de l'action, de la durée de vie du bon et de la volatilité du sous-jacent.

Des formules mathématiques permettent de lui donner une valeur théorique. L’objectif est de savoir s’il est sur ou sous-évalué en le référant au cours de l’action sous-jacente.

Cette valeur peut notamment être évaluée selon la méthode actuarielle ou celle de Black & Scholes.

  • Le calcul du taux actuariel repose sur la méthode des intérêts composés, avec la prise en compte de toutes les modalités de l'émission.
  • La méthode de Black & Scholes évalue les cours possibles de l'actif sous-jacent à l'échéance en partant de l'hypothèse qu'il s'agit d'une variable aléatoire dont la loi de distribution suit une courbe en cloche (gaussienne). 

Dans les grandes lignes, le prix d’un BSA est évalué à partir de 2 composantes principales : sa valeur intrinsèque et sa valeur temps :

  • Valeur intrinsèque : elle est égale à la différence entre le cours actuel de l’action et le prix d’exercice à (l'échéance).
  • Valeur temps : il s’agit de la période séparant la date d'acquisition du bon et sa date d'exercice. D’autant plus élevée que l’échéance du BSA est éloignée, la valeur temps s’amenuise à mesure que l’échéance approche.

Bon à savoir : à l'approche de l'échéance, la valeur du Bon augmente généralement lorsque le cours de l'action est proche du cours d'exercice. A contrario, elle devient nulle si le cours de l'action diverge fortement du cours d’exercice à l’approche de l’échéance.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider