Coupon couru

Sommaire

Une obligation verse régulièrement un coupon, l’équivalent des dividendes pour une action, aux porteurs à titre de rémunération. Le coupon couru (accrued interest) correspond à la quote-part des intérêts acquis depuis le dernier versement du coupon, mais qui n’ont pas encore été payés. Explications.

Coupon couru : mode de calcul

Les valeurs admises au marché obligataire sont cotées en pourcentage de la valeur nominale restant due et au pied du coupon, c’est-à-dire sans le coupon couru. Le plus souvent, ce coupon est fixe, car il s’agit d’un pourcentage de l’obligation. Chaque jour, l’obligation rapporte à son détenteur 1/365e d’intérêt. Ces intérêts s’accumulent jusqu’au jour du détachement du coupon. Il peut toutefois arriver que l’obligation soit cédée avant la date de versement du coupon. Comme le vendeur ne détiendra plus le titre au moment du paiement de ce coupon (par exemple à la fin de l’année), c’est l’acquéreur du titre qui le dédommage.  

Pour calculer la valeur du coupon couru entre le jour du dernier détachement et une date intercalaire, on utilise la formule suivante : coupon couru = (nombre de jours/365) × taux facial.

Par taux facial, il faut entendre le taux sur la base duquel sont calculés les intérêts au terme d'une année complète pour la valeur nominale de l’obligation.

Exemple : une obligation à revenu fixe au taux facial de 5 % et au nominal de 1000 € doit détacher son coupon le 31 décembre 2016. J’achète cette obligation le 31 août. Le montant du coupon couru est donc de 1 000 x 5 % x 8/12 mois = 33,33 €.

Attention : à Paris, l’usage veut que le coupon couru soit calculé avec un décalage de deux jours ouvrables (J+2) par rapport à la date de négociation de l’obligation en bourse. En reprenant l’exemple ci-dessus, le montant du coupon couru effectivement versé sera donc de 1000 × 5 % × 244+2=246/366 jours = 33,60 €.

Cotation des coupons courus

Afin de permettre la comparaison des obligations en évitant la distorsion de cours liée au coupon couru, les obligations sont cotées au « pied de coupon ». Ce prix en pied de coupon correspond tout simplement à la valeur d'une obligation indépendamment de la valeur du coupon couru. Ce dernier est coté à part.  

Au final on a donc 2 cotations en pourcentage : 

  • celle de l’obligation,
  • celle du coupon couru.

Ces deux cotations obéissent chacune à une logique spécifique :

  • Le cours d'une obligation à taux fixe évolue généralement inversement aux taux de marché. Si les taux d'intérêt montent, la valeur de l'obligation à taux fixe diminue. A contrario, dès lors que les taux d'intérêt baissent, la valeur de l'obligation s'apprécie.
  • Le cours du coupon évolue prorata temporis au 1/365e.  Le prix de l’obligation est égal à la somme du pourcentage du nominal du coupon couru.  

Exemple : soit une obligation à 4 % au nominal de 1 000 €, jouissance au 31 décembre (date de paiement du coupon) : 

  • Au 30 septembre, l’obligation vaut : 30/09 = 925 €.

  • L’intérêt annuel brut est de : 1 000 × 4 % = 40 €.

  • Le coupon couru au 30/09 est de : 40 x 9/12 = 30 €.

  • La cotation au pied du coupon est : 925 – 30 = 895 €.

  • La cotation en pourcentage est : 895 x 100/ 1 000 = 89,5 %.

  • Le cours porté sur la cote sera de : 89,5 %.

  • Au 30 septembre, l’obligation a donc perdu : 100 – 89,5 % = 10,5 % de sa valeur d’émission.

Bon à savoir : généralement, les courbes de cotation du pied de coupon et celle du coupon couru divergent en début d’année, se rapprochent lorsque la date de versement arrive, puis s’écartent à nouveau après le détachement du coupon.

Pour en savoir plus :

  • La Bourse, c'est quoi ? Tout ce qu'il faut savoir avant d'investir sur les marchés financiers.
  • Qu'est-ce qu'une obligation en Bourse et pourquoi en acheter ?
  • Suivez notre guide de l'épargne téléchargeable gratuitement pour trouver la solution adaptée à votre situation.

Ces pros peuvent vous aider