Optimiser les versements sur un PERP

Sommaire

Le plan d'épargne retraite populaire (PERP) représente un bon moyen d'utiliser une capacité d'épargne dans le but de percevoir un complément de retraite.

Pour optimiser au mieux cet outil, vous avez la possibilité d'anticiper la remise d'impôt en effectuant davantage de dépôts. À terme, vous obtiendrez une meilleure rente. Voici comment optimiser les versements sur votre PERP.

Attention, le PERP n'est plus commercialisé depuis le 1er octobre 2020.

1. Déterminez votre capacité d'épargne annuelle

Calculez votre capacité d'épargne

Commencez par déterminer la capacité d'épargne que vous souhaitez accorder à votre PERP. Aidez-vous de notre fiche pratique sur le sujet.

Bon à savoir : notez que le transfert d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans vers un plan d’épargne retraite (PER) au sein de la même compagnie d’assurance bénéficie jusqu’au 1er janvier 2023 d’avantages fiscaux si le souscripteur du PER est à plus de 5 ans de l’âge de l’ouverture des droits à la retraite (article 72 de la loi Pacte n° 2019-486 du 22 mai 2019).

Assurez-vous que vous êtes en dessous des plafonds

Vous n'obtiendrez de remise d'impôt sur un PERP que dans la limite de versements maximums, déterminés par ces deux facteurs :

  • 10 % du montant de vos revenus imposables nets dans la limite de 8 fois le PASS (plafond annuel de la Sécurité sociale) ;
  • 10 % du PASS de l'année précédente si ce montant est plus élevé.

Exemple : si vos revenus imposables nets sont de 35 000 €, la remise d'impôt relative au dépôt sur un PERP se basera sur un maximum de 3 500 €. Si vous déposez 4 000 € par an, elle ne s'appliquera que sur 3 500 €. Si vous déposez 3 000 € par an, elle s'appliquera sur 3 000 €.

2. Déterminez l'économie d'impôt réalisée sur ces dépôts

Calculez le montant des dépôts annuels

Pour déterminer le montant que vous êtes en mesure de déposer sur votre PERP, faites l'opération suivante :

Capacité d'épargne mensuelle × 12 = montant annuel des dépôts

Exemple : si votre capacité d'épargne mensuelle est de 300 €, vous déposerez annuellement 3600 € (300 € × 12 mois).

Calculez votre remise d'impôt

Pour déterminer la remise d'impôt à laquelle vous avez droit, effectuez l'opération suivante :

Tranche marginale d'imposition × dépôt annuel = remise d'impôt

Exemple : si vous vous situez dans la TMI de 30 % et que vous effectuez 3 600 € de dépôt annuel, vos économies d'impôt se montent à 1 080 € (30 % × 3 600 €).

À noter : lors de votre prochaine déclaration d'impôt, vous déduirez le montant des versements, sur vos revenus, et calculerez ainsi vos impôts.

3. Optimisez les versements sur votre PERP

Vous disposez de deux solutions pour optimiser l'économie d'impôt ainsi réalisée :

  • la reverser annuellement sur votre PERP ;
  • l'anticiper, et la verser mensuellement sur votre PERP.

Calculez l'optimisation en reversant annuellement l'économie d'impôt sur votre PERP

À l'aide d'un simulateur de placement, calculez quel serait le montant du capital obtenu si vous reversez l'économie d'impôt annuellement sur votre plan épargne retraite populaire.

Vous pouvez également utiliser la formule suivante :

Capital obtenu la 1re année = (économie d'impôt × rendement du placement) + économie d'impôt Capital obtenu la 2e année = [(capital + économie d'impôt) × rendement du placement] + capital + économie d'impôt

Exemple : admettons que vous économisiez 1 000 € d'impôt la première année. Admettons que vous placiez ces 1 000 € sur une assurance-vie à 4 %. Au bout de 12 mois, vous disposerez de 1 040 € (1 000 € × 4 % + 1 000 € = 1 040 €). L'année suivante vous économisez toujours 1 000 € d'impôt, et vous les déposez sur la même assurance-vie, à 4 %. Vous disposez donc de 2 040 € (1 040 € + 1 000 € = 2 040 €). À la fin de cette année, votre capital sera de 2 121,60 € (2 040 € × 4 % + 2 040 € = 2 121,60 €).

Calculez l'optimisation en anticipant annuellement l'économie d'impôt

Effectuez l'opération suivante :

Économie d'impôt annuel ÷ 12 = anticipation mensuelle

La meilleure façon d'optimiser un PERP est d'augmenter votre épargne mensuelle, en y déposant le montant de l'économie d'impôt. Ce dépôt supplémentaire générera des intérêts, qui au final déboucheront sur un capital plus important.

Exemple : si votre capacité d'épargne mensuelle est de 300 € (soit 3 600 € par an), et que vous vous trouvez dans la tranche marginale d'imposition de 30 %, votre économie d'impôt sera donc de 1 080 €, ce qui représente 90 € par mois. Au lieu d'épargner 300 €, vous pouvez épargner 390 €, soit 30 % de plus. Vous déboucherez ainsi sur une rente d'environ 30 % plus importante.

Ces pros peuvent vous aider